PaysLaoJadis Advertisement
  * Timbres du Laos * Cartes modernes du Laos * Cartes postales anciennes du Laos * Forum de l'A. I. C. T. P. L. * Collection-Laos *
  Home, Accueil arrow Blog arrow Une cérémonie funèbre au Laos.
Statistics
Membres: 11
Publications: 1482
Liens: 66
Visiteurs: 3739164
Main Menu
Home, Accueil
Météo du Monde.
News, Nouvelles
Blog
Links, Liens
Contact Us, Contactez nous
Search, Recherches
Le site du Mois
Nouvelles du Laos
VidéosLaos
Cartes du Laos
Le Phrabang
ed_laos_art_0004.jpg
Administrateur
Site de l'A.I.C.T.P.L
Newsflash
Sortie du bulletin trimestriel de l'AICTPL
L' Association Internationale des Collectionneurs des Timbres-Poste du Laos, vient de faire paraître le numéro 107 de son bulletin de liaison.
Cette publication n'est accessible qu'en adhérant à l' A. I. C. T. P. L, moyennant une modique cotisation annuelle, vous aurez accès à une somme de connaissances accumulée sur la philatélie, la cartophilie Lao par tous les membres de cette association.
L' A. I. C. T. P. L. existe depuis 1973.
Contact:
Forum de l' A. I. C. P. T. L
Image
PHILAO n° 107, 2éme trimestre 2017.
Page 04 – Vie de l'association, par P. Drillien
Page 07 – In Memoriam : François Tarier, par P. Drillien
Page 08 – Votre bibliothèque, par P. Drillien
Page 09 – Du riz gluant à la pizza, par N. Souvannavong
Page 10 – Les CPA nous parlent : la mission évangélique au Laos , par D. Geay-Drillien
Page 13 – Claude Jumelet, graveur de l’âge d’Or (I), par J-F. Rotteleur
Page 14 – Un peu de tout, par P. Drillien       
Page 15 – Mes souvenirs du Laos : prologue - plateau des Boloven , par P. Dupont-Gonin
Page 18 – Influence du bouddhisme Theravada au Laos, par S. Pounpadith
Page 22 – Coopération Chinon - Luang Prabang, par P. Le Baron
Page 25 – Nos achats du trimestre, par E. Moallem et P. Drillien
Page 26 – En marge de l’ASEAN (2015), par P. Drillien


 27-05-2017
Une cérémonie funèbre au Laos. Suggérer par mail
Un texte intéressant nous décrivant une cérémonie funèbre paru dans la Revue de la Société de Géographie de Bordeaux, 1er semestre 1900. Texte de mr Foulonneau, la cérémonie eut lieu en avril 1899.
UNE CÉRÉMONIE FUNÈBRE AU LAOS
Après une courte période de fièvre, le Tiao-Muong de Pak Lay, premier mandarin local, est décédé.
Il était âgé de plus de quatre-vingts ans, presque impotent depuis quelques années, et sa mort est due bien plus à l'épuisement sénile qu'à la fièvre.
Aussitôt le décès connu, les bonzes des deux pagodes de la ville se sont rendus à la maison mortuaire pour réciter des litanies prescrites par les rites, et ont fait abattre un des murs de la maison, du côté du soleil couchant.
Un escalier de bambou a été construit sur toute la largeur de la baie ainsi ouverte, pour donner accès à la pièce où sera exposé le cadavre; celle-ci est sur pilotis, à deux mètres du sol.
Les membres de la famille et les mandarins locaux sont venus et ont procédé à la toilette du défunt au moyen d'eau lustrale bénie par les bonzes, parfumée aux fleurs de champaka et dans laquelle ont été égouttées les bougies de cire allumées pendant la récitation des litanies.
Le cadavre a été enseveli dans un linceul de cotonnade blanche et déposé sur un matelas entouré de feuillage, de fleurs et de nombreuses bougies de cire jaune.
Dans le jardin de la maison, un abri provisoire a été consTruit pour servir de cuisine. C'est là que, sans relâche, jour et nuit, seront préparés les mets divers et le riz que la famille du défunt offrira à tous : parents, amis, voisins ou simples passants, jusqu'au jour de l'incinération.
Les visiteurs affluent déjà, et aucun d'eux n'arrive les mains vides. Tous, selon leurs moyens , apportent leur offrande, petite ou grosse : depuis quelques fleurs ou fruits jusqu'à des pièces entières de cotonnade, avec de la cire, du riz, des oeufs, des volailles, de la viande de buffle, de porc, du poisson, de l'alcool de riz, etc.
Après quelques moments de recueillement, consacrés à la douleur, les parents et amis du mort s'occupent activement de bien traiter leurs hôtes de passage ils se multiplient pour que rien ne leur manque, aussi bien d'utile que d'agréable.
Aucune tristesse, d'ailleurs, ne se manifeste parmi les visiteurs, qui arrivent en foule pressée, afin de profiter de l'aubaine et de prendre part aux agapes funéraires qui se préparent.
Dans leur philosophie, les Laotiens considèrent la cessation de la vie au même titre qu'une quelconque des autres fonctions normales et des transformations de la nature en chacun de ses trois règnes la mort est pour eux une étape de révolu.
fion de l'être humain, comme la conception et la naissance; même d'après eux on ne peut que s'en réjouir, puisque la mort amène l'être d'un degré inférieur à un état supérieur.
Fervents disciples d'Épicure, les Laotiens aiment la vie sous toutes ses formes pour les jouissances multiples qu'elle procure. S'ils redoutent la mort jusqu'à un certain point, au cours des années de jeunesse et de virilité, c'est surtout en raison directe des nombreux agréments dont elle les prive.
Aussi cherchent-ils à les multiplier tant qu'ils peuvent, ne manquant aucune des occasions propices, et les faisant même naître, au besoin.

< Précédent
Traduction Google
GEOvisits
ClustrMaps
Revolver Maps
Vers les CPA
Vers les CPM
 * Timbres du Laos * Cartes modernes du Laos * Cartes postales anciennes du Laos * Forum de l'AICTPL *
Go to top of page  Home, Accueil | Météo du Monde. | News, Nouvelles | Blog | Links, Liens | Contact Us, Contactez nous | Search, Recherches | Le site du Mois | Nouvelles du Laos | VidéosLaos | Cartes du Laos |
 

Référencement