PaysLaoJadis Advertisement
  * Timbres du Laos * Cartes modernes du Laos * Cartes postales anciennes du Laos * Forum de l'A. I. C. T. P. L. * Collection-Laos *
  Home, Accueil arrow Blog arrow La Navigation sur le Mékong en 1896.
Statistics
Membres: 11
Publications: 1482
Liens: 66
Visiteurs: 3739128
Main Menu
Home, Accueil
Météo du Monde.
News, Nouvelles
Blog
Links, Liens
Contact Us, Contactez nous
Search, Recherches
Le site du Mois
Nouvelles du Laos
VidéosLaos
Cartes du Laos
Le Phrabang
phrabang_016.jpg
Administrateur
Site de l'A.I.C.T.P.L
Newsflash
Sortie du bulletin trimestriel de l'AICTPL
L' Association Internationale des Collectionneurs des Timbres-Poste du Laos, vient de faire paraître le numéro 107 de son bulletin de liaison.
Cette publication n'est accessible qu'en adhérant à l' A. I. C. T. P. L, moyennant une modique cotisation annuelle, vous aurez accès à une somme de connaissances accumulée sur la philatélie, la cartophilie Lao par tous les membres de cette association.
L' A. I. C. T. P. L. existe depuis 1973.
Contact:
Forum de l' A. I. C. P. T. L
Image
PHILAO n° 107, 2éme trimestre 2017.
Page 04 – Vie de l'association, par P. Drillien
Page 07 – In Memoriam : François Tarier, par P. Drillien
Page 08 – Votre bibliothèque, par P. Drillien
Page 09 – Du riz gluant à la pizza, par N. Souvannavong
Page 10 – Les CPA nous parlent : la mission évangélique au Laos , par D. Geay-Drillien
Page 13 – Claude Jumelet, graveur de l’âge d’Or (I), par J-F. Rotteleur
Page 14 – Un peu de tout, par P. Drillien       
Page 15 – Mes souvenirs du Laos : prologue - plateau des Boloven , par P. Dupont-Gonin
Page 18 – Influence du bouddhisme Theravada au Laos, par S. Pounpadith
Page 22 – Coopération Chinon - Luang Prabang, par P. Le Baron
Page 25 – Nos achats du trimestre, par E. Moallem et P. Drillien
Page 26 – En marge de l’ASEAN (2015), par P. Drillien


 27-05-2017
La Navigation sur le Mékong en 1896. Suggérer par mail
Dans cet article paru dans la revue "A travers le monde" n° 44 du 2 novembre 1895 quelques explications sur la necessité absolue pour la France de maitriser la navigation sur le Mékong pour des raisons politiques

La navigation sur le Mékong.

Durant ces deux dernières années, grâce aux efforts d'un certain nombre d'hommes dévoués, parmi lesquels il faut faire une place d'honneur à nos officiers de marine, le problème de la navigabilité du Mékong est entré dans une phase nouvelle, et la solution définitive en parait proche. Aujourd'hui les récentes difficultés avec L'Angleterre dans le Xieng-Kheng donne un regain d'actualité aux travaux des lieutenants de vaisseau Simon, Le Vay et Robaglia.
Le
Le "Massie" dans le Keng Ké Bao

FRANCIS GARNIER au, retour de l'expédition de 1866-1868, qui sous les ordres du commandant Doudart de Lagrée explora pour la première fois le Mékong, niait que ce fleuve eùt aucun avenir comme route de commerce et de navigation.
On avait reconnu en effet que le Mékong, de Kratié à Luang-Prabang, se trouvait divisé en biefs plus ou moins longs par des séries de rapides, ou,des cataractes. Les premiers rapides furent observés de Sombor à Siem-Bok. Francis Garnier a laissé un recit dramatique de son passage en pirogue à travers le rapide de Préatapang, ou mieux Préa-trapéang la description de cet obstacle qui lui parut formidable, la peinture des dangers qu'il y courut, ne furent d'ailleurs pas sans influence sur l'abandon où resta pendant de longues années la question du Mékong. A quoi bon, disait on, tenter de remonter un fleuve qui présente dès l'abord un obstacle infranchissable?
Ce qui était encore de nature à décourager efforts ultérieurs, c'était la découverte par M. de Lagrée et ses compagnons d'autres obstacles plus graves.
A peu de distance en amont du confluent du Sékong apparaissent les cataractes de Khône. Puis s'étend la dangereuse série de rapides qui couvre 85 kilomètres du cours entre Pak-moun et Kemmarat. Alors seulement commence la région propre du moyen Mékong.
Dès lors le fleuve, sur une section de 600 kilomètres environ de Kemmarat à Vien-Chan, peut être-remonté jusqu'au pied du puissant massif calcaire de la Chine méridionale. Dans cette région, il traverse le Laos, grande plaine de grès parsemée de forêts clairières, naturellement pauvre, mais fertilisée dans une certaine mesure par les dépôts du Mékong.

< Précédent   Suivant >
Traduction Google
GEOvisits
ClustrMaps
Revolver Maps
Vers les CPA
Vers les CPM
 * Timbres du Laos * Cartes modernes du Laos * Cartes postales anciennes du Laos * Forum de l'AICTPL *
Go to top of page  Home, Accueil | Météo du Monde. | News, Nouvelles | Blog | Links, Liens | Contact Us, Contactez nous | Search, Recherches | Le site du Mois | Nouvelles du Laos | VidéosLaos | Cartes du Laos |
 

Référencement