PaysLaoJadis Advertisement
  * Timbres du Laos * Cartes modernes du Laos * Cartes postales anciennes du Laos * Forum de l'A. I. C. T. P. L. * Collection-Laos *
  Home, Accueil arrow Blog arrow Chansons et Fêtes du Laos.
Statistics
Membres: 11
Publications: 1482
Liens: 66
Visiteurs: 3678604
Main Menu
Home, Accueil
Météo du Monde.
News, Nouvelles
Blog
Links, Liens
Contact Us, Contactez nous
Search, Recherches
Le site du Mois
Nouvelles du Laos
VidéosLaos
Cartes du Laos
Le Phrabang
phrabang_014.jpg
Administrateur
Site de l'A.I.C.T.P.L
Newsflash
Sortie du bulletin trimestriel de l'AICTPL
L' Association Internationale des Collectionneurs des Timbres-Poste du Laos, vient de faire paraître le numéro 107 de son bulletin de liaison.
Cette publication n'est accessible qu'en adhérant à l' A. I. C. T. P. L, moyennant une modique cotisation annuelle, vous aurez accès à une somme de connaissances accumulée sur la philatélie, la cartophilie Lao par tous les membres de cette association.
L' A. I. C. T. P. L. existe depuis 1973.
Contact:
Forum de l' A. I. C. P. T. L
Image
PHILAO n° 107, 2éme trimestre 2017.
Page 04 – Vie de l'association, par P. Drillien
Page 07 – In Memoriam : François Tarier, par P. Drillien
Page 08 – Votre bibliothèque, par P. Drillien
Page 09 – Du riz gluant à la pizza, par N. Souvannavong
Page 10 – Les CPA nous parlent : la mission évangélique au Laos , par D. Geay-Drillien
Page 13 – Claude Jumelet, graveur de l’âge d’Or (I), par J-F. Rotteleur
Page 14 – Un peu de tout, par P. Drillien       
Page 15 – Mes souvenirs du Laos : prologue - plateau des Boloven , par P. Dupont-Gonin
Page 18 – Influence du bouddhisme Theravada au Laos, par S. Pounpadith
Page 22 – Coopération Chinon - Luang Prabang, par P. Le Baron
Page 25 – Nos achats du trimestre, par E. Moallem et P. Drillien
Page 26 – En marge de l’ASEAN (2015), par P. Drillien


 27-04-2017
Chansons et Fêtes du Laos. Suggérer par mail
Voici Extrait de la collection de contes et chansons populaires, le petit fasicule écrit par M. Lefèvre-Pontalis sur les chansons et contes du Laos, qu'il a recueilli lors de ses deux séjours au Laos alors qu'il faisait partie de la Mission Pavie.
AVANT-PROPOS


J'ai recueilli les chansons suivantes, au cours de deux voyages au Laos, sur les rives du Mékhong. La plupart étaient gravées au stylet, sur des feuilles de palmier, car on ne connaît guère d'autre papier que celui-là, dans cette partie de l'Indo-Chine. On ne trouve pas de rimes dans ces chansons; le mètre en est des plus irréguliers; leur mérite ne consiste pas dans la prosodie, mais dans des images parfois gracieuses, pour la plupart improvisées.


L'explication littérale du texte laotien m'a été fournie par un interprète fort distingué. Tchioum, après avoir passé plusieurs années à Paris, comme élève de l'École coloniale, m'a donné, comme compagnon de voyage, des preuves constantes de sa finesse et de son intelligence. Il fait partie de cette race cambodgienne, si sympathique, à laquelle les Laotiens doivent leur civilisation et leur religion, et qui a souffert de l'hostilité et de la jalousie des mêmes ennemis.


 

Fête KhasAu Laos, on aime les Cambodgiens; mais les femmes du Cambodge, épouses ou mères prudentes, ont peur, lorsqu'elles voient leurs maris ou leurs fils s'éloigner vers les pays du Nord. Elles connaissent la puissance de séduction des filles Laotiennes et redoutent ces sirènes, si habiles à détourner leur bien. Il règne, dans ce pays, une grande familiarité entre jeunes filles et jeunes gens ; sous prétexte de chansons et de musique, ils multiplient les occasions de rencontre. Quand les hommes font usage du khène en bambou, souvent long de trois mètres, on peut vraiment dire qu'ils fredonnent l'amour sur des pipeaux rustiques. Si simple et si primitive que soit leur musique, ainsi qu'il est facile d'en juger par l'air laotien que nous avons pu emprunter à la publication de la mission de Lagrée, est-elle dépourvue de tout intérêt pour ceux de nos compositeurs qui ont été chercher déjà quelques inspirations dans les pays de l'Extrême-Orient ?


Le capitaine Low a publié autrefois, dans le journal de la Société Asiatique de Londres, plusieurs airs birmans, siamois et malais, qui ne sont pas sans analogie avec la musique laotienne, fort différente elle-même de celle des Chinois et des Annamites.


Le khène est sans doute un instrument barbare, aussi peu digne d'être employé dans la musique européenne que de figurer dans les puissants orchestres que Java, Siam et le Cambodge ont su emprunter à l'Inde. il est loin de posséder le charme mélancolique du xylophone, si doux à entendre de loin, le soir, quand il fait beau; mais comme l'humble bignou qu'il rappelle, c'est l'instrument par excellence des fêtes locales; c'est, au Laos, l'inséparable compagnon de celui qui chante et qui aime.



P. L. P,

Traduction Google
GEOvisits
ClustrMaps
Revolver Maps
Vers les CPA
Vers les CPM
 * Timbres du Laos * Cartes modernes du Laos * Cartes postales anciennes du Laos * Forum de l'AICTPL *
Go to top of page  Home, Accueil | Météo du Monde. | News, Nouvelles | Blog | Links, Liens | Contact Us, Contactez nous | Search, Recherches | Le site du Mois | Nouvelles du Laos | VidéosLaos | Cartes du Laos |
 

Référencement