PaysLaoJadis Advertisement
  * Timbres du Laos * Cartes modernes du Laos * Cartes postales anciennes du Laos * Forum de l'A. I. C. T. P. L. * Collection-Laos *
  Home, Accueil arrow Blog arrow 1 - La période historique.
Statistics
Membres: 11
Publications: 1482
Liens: 66
Visiteurs: 3678622
Main Menu
Home, Accueil
Météo du Monde.
News, Nouvelles
Blog
Links, Liens
Contact Us, Contactez nous
Search, Recherches
Le site du Mois
Nouvelles du Laos
VidéosLaos
Cartes du Laos
Le Phrabang
phrabang_021.jpg
Administrateur
Site de l'A.I.C.T.P.L
Newsflash
Sortie du bulletin trimestriel de l'AICTPL
L' Association Internationale des Collectionneurs des Timbres-Poste du Laos, vient de faire paraître le numéro 107 de son bulletin de liaison.
Cette publication n'est accessible qu'en adhérant à l' A. I. C. T. P. L, moyennant une modique cotisation annuelle, vous aurez accès à une somme de connaissances accumulée sur la philatélie, la cartophilie Lao par tous les membres de cette association.
L' A. I. C. T. P. L. existe depuis 1973.
Contact:
Forum de l' A. I. C. P. T. L
Image
PHILAO n° 107, 2éme trimestre 2017.
Page 04 – Vie de l'association, par P. Drillien
Page 07 – In Memoriam : François Tarier, par P. Drillien
Page 08 – Votre bibliothèque, par P. Drillien
Page 09 – Du riz gluant à la pizza, par N. Souvannavong
Page 10 – Les CPA nous parlent : la mission évangélique au Laos , par D. Geay-Drillien
Page 13 – Claude Jumelet, graveur de l’âge d’Or (I), par J-F. Rotteleur
Page 14 – Un peu de tout, par P. Drillien       
Page 15 – Mes souvenirs du Laos : prologue - plateau des Boloven , par P. Dupont-Gonin
Page 18 – Influence du bouddhisme Theravada au Laos, par S. Pounpadith
Page 22 – Coopération Chinon - Luang Prabang, par P. Le Baron
Page 25 – Nos achats du trimestre, par E. Moallem et P. Drillien
Page 26 – En marge de l’ASEAN (2015), par P. Drillien


 27-04-2017
1 - La période historique. Suggérer par mail

Pour commencer,voici de larges extraits du livre de Paul Le Boulanger pour vous faire comprendre la complexitée de l'Histoire du Laos .Ce livre publié en 1930 nous explique de façon simple (si le mot simple a une signification en Lao) et compréhensible la génèse de ce pays.

Nous commencerons par la partie historique, période de légendes mélées de traditions orales transmises au cours des siécles. bonne lecture...

 

Les Annales des divers royaumes laotiens du bassin du Mékong appuyées par des textes précis, mentionnent des événements qui ne commencent guère avant le quatorzième siècle de notre ére; pour la période antérieure, on ne possède qu'un assez petit nombre de traditions et de légendes locales. Aussi, pour établir quelques faits historiques, et tenter de les relier entre eux, doit-on recourir aux chroniques des pays voisins, elles-mêmes trop souvent "obscures et fabuleuses". De multiples hypothèses sur cette époque en quelque sorte médiévale ont été formulées qui sont toutes à la fois admissibles et discutables ; c'est en essayant de les classer et en s'inspirant de celles qui paraissent les plus vraisemblables qu'ont été établis les points de repères ci-dessous:

Il est généralement admis qu'aux environs de notre ére la distribution géographique des diverses populations qui habitaient l'Indochine était à peu près la suivante :Les Chams Les Khmers Les BirmansLes ThaïsEnfin les Annamites

occupaient le nord de l'Annam et le Tonkin, organisés en province chinoise (1).

Les Khmers.

-Le futur pays cambodgien était alors divisé en deux principautés jumelles : le Fou-Nan (dont les princes se disaient issus du brahmane Kaundinya, venu de l'Inde) comprenant le Cambodge méridional, la Cochinchine, le bassin inférieur de la Ménam et probablement la presqu'île de Malacca (2) ; et le Tchen-La (fondé suivant la légende par un autre Indien, le maharsi Kambu, père des Kambuja) qui englobait le nord du Cambodge actuel et tout le Laos jusques et y compris Luang-Prabang (3) .

La suprématie fut longtemps dévolue au Fou-Nan qui, par sa situation maritime, était à cette époque l'escale obligatoire entre l'Inde et la Chine (4) et qui devint rapidement, de ce fait, un état florissant; mais vers le milieu du sixième siècle le prince du Tchen-La, Bhavavarman, se prétendant «de race lunaire», attaqua son suzerain, le battit et constitua un premier royaume cambodgien. Au cours du siècle suivant un nouveau partage créa le Tchen-La d'eau (ancien Fou-Nan) et le Tchen-La de terre (5) puis en 802, le prince Jayavarman II, sans doute apparenté aux deux familles régnantes, refit l'unité, se proclama roi des Kambuja, établit sa résidence à Prah-Khan (ou sur le mont Mahendra, à 25 kilomètres au nord-est d'Angkor, jetant ainsi les premiers fondements du véritable empire Khmer historique) (6) . « L' étude de la phonétique a amené H. Maspero à reconnaître la parenté de l'annamite avec la famille thaï. » (Ibid, p. 599.)La capitale était Vyadhapura ou Ankor-Boreï au nord-est de Kampot et nord-ouest de Chaudoc. ( Ibid.) «On a songé successivement pour les origines de ce prince à Luang-Prabang, puis à la Péninsule malaise. (L. FINOT, cité par R. GROUSSET, op. cit.»


< Précédent   Suivant >
Traduction Google
GEOvisits
ClustrMaps
Revolver Maps
Vers les CPA
Vers les CPM
 * Timbres du Laos * Cartes modernes du Laos * Cartes postales anciennes du Laos * Forum de l'AICTPL *
Go to top of page  Home, Accueil | Météo du Monde. | News, Nouvelles | Blog | Links, Liens | Contact Us, Contactez nous | Search, Recherches | Le site du Mois | Nouvelles du Laos | VidéosLaos | Cartes du Laos |
 

Référencement